GT FIA Magny-Cours

Date 2/5/2004 18:30:00 | Sujet : NEWS

Bonjour à toutes et à tous, 

Je rentre de Magny Cours où avait lieu la troisième manche du championnat du Monde GT FIA. Je retrouvais à nouveau pour cette course, mes équipiers « Gentlemen drivers » Antoine Gosse et Peter Kutemann sur la Ferrari 575 du JMB Racing.

Magny Cours, je connais bien pour y avoir gagné plusieurs fois, et lors de la première séance d’essais, Jean Pierre Malcher (notre team manager) m’a proposé de démarrer la séance car il pleuvait beaucoup, et je pouvais régler la voiture en cas de pluie pour la course.
J’ai donc effectué les 15 premières minutes de la séance sous la pluie, et malgré que je pense que le set up de la voiture était perfectible, j’ai appris en rentrant aux stands que j’avais le meilleur temps absolu devant la voiture de pointe du JMB, pilotée à ce moment par l’ex pilote de F1 Karl Wendlinger.
Antoine et Peter se sont alors relayés au volant de la voiture, afin de parfaire leur apprentissage de la Ferrai sous la pluie.
Evidemment, les temps ont progressé par la suite car la piste s’est asséché tout au long de la séance, permettant même à certains teams de passer des pneus slicks dans les dernières 10 minutes. J’étais relativement content de mes temps sous la pluie, et je commençais à espérer qu’il pleuve pour la course car la 575 était vraiment très efficace, d'autant que je connais plusieurs astuces sur ce circuit lorsqu’il pleut. 

La seconde séance d’essai libre s’est déroulé sur une piste séche et je n’ai pas roulé, préférant laisser Antoine et Peter au volant. La séance a été écourtée par plusieurs drapeaux rouges et un petit problème de jeunesse de la voiture. En effet, les morceaux de gomme accumulés dans les passages de roues ont fini par percer ce dernier. Lors de la première séance qualificative, le problème est réapparu et les mécaniciens ont finalement décidé de renforcer cette pièce de carbone, afin que le problème ne se reproduise pas en course.
 
Pour la course, le team a décidé que je prendrais le départ et que je ferais le Warm up car en raison des problèmes rencontrés, nous n’avions pas pu régler la voiture sur piste sèche, et elle était très difficile à conduire, notamment en raison d’un gros sous virage dans les courbes rapides. J’ai passé le Warm up à essayer de trouver un set up correct pour la course, mais le Warm up ne durant que 15 mn, nous n’avons travaillé que sur les appuis aéros de la voiture. 

Le départ a plutôt été mouvementé car dès les tours de chauffe, un autre concurrent m’a doublé pour essayer de partir devant moi. Evidemment, ça n’a pas été une bonne idée car nous en sommes presque venu au contact pour que je puisse récupérer ma place, et je n’ai réussi à le faire que dans le dernier virage avant que le départ soit donné. Du coup, personne n’a compris ce qui se passait et lorsque le feu est passé au vert nous sommes tous partis comme des « furieux » et ce qui devait arriver arriva ! Trois voitures se sont percutées et j’étais aux premières loges. Heureusement, je n’ai touché personne et j’ai pu commencer ma remontée.
13ème sur la grille de départ, je me suis rapidement retrouvé 10ème pour commencer une belle bataille avec une Saleen et la 575 du team GPC. Pour ceux qui ont lu la présentation du circuit de Magny cours que j’avais fait sur le site officiel www.fiagt.com, je parlais d’un virage a 180° où parfois les pilotes prennent des trajectoires différentes. Et bien la Saleen avait tendance à rester très à l’extérieur du virage en entrée, et voyant cela je me suis infiltré au freinage pour prendre la 9ème place.
La Ferrari GPC pilotée par l’ex pilote F1 Naspetti était devant moi à quelques encablures et j’ai mis environ 10 minutes avant de la rejoindre. A ce moment, ma voiture commençait à manquer un peu d’efficacité au freinage, et lorsque je me suis retrouvé collé dans le pare choc de Naspetti, je n’arrivais pas vraiment a trouver où je pourrais le doubler car au freinage cela devenait impossible.
Je me suis alors concentré à lui mettre la pression afin qu’il fasse une faute et cela a fonctionné. En sortie de la grande courbe d’Estoril, il a fait une petite faute et cela m’a permis de le déboîter au bout de la ligne droite pour le passer au freinage de l’épingle « Adélaïde ». Heureusement que nous avons une boite séquentielle car j’ai utilisé la première pour me freiner avec la boite de vitesse tellement j’ai cru que je ne tournerais jamais ! 

Entre temps, il y avait eu un abandon, et j’occupais la 7eme position, avant de devoir passer le relais a Peter Kutemann. Il a fait un très bon relais malgré des problèmes de freins qui se sont encore accentués lorsque Antoine a terminé la course en 11ème position. 

Le bilan de ce week end, est assez positif pour le team JMB car la voiture de Wendlinger/ Wolf / Lechner termine en seconde position et nous serons certainement encore plus compétitifs à Hockenheim le 16 mai Prochain.
 
En attendant les choses sérieuses vont vraiment commencer pour moi ce Week end à Monza où je vais disputer la première manche du Championnat LMES, que les passionnés pourront suivre ce Dimanche 9 mai en Live sur la chaîne « Motors ». Je serai au volant de la Ferrari 360 Modena et comme je vous l’avais dit, mon objectif cette année est de gagner ce championnat.

Je vais y retrouver mes anciens camarades de chez Porsche avec les teams Freisinger, Cirtek, et autres Racers’Group et des pilotes comme Stéphane Ortelli, Sacha Maassen ou Emmanuel Collard, et j’espère bien marquer le coup ! 

La bataille s’annonce passionnante et sera aussi notre course préparatoire pour les 24 Heures du Mans avec la Modena.

je vous raconterai cela dès mon retour. 

A très bientôt 

Stéphane DAOUDI





Cet article provient de Stephane Daoudi Pilote Automobile
http://www.stephanedaoudi.com

L'adresse de cet article est :
http://www.stephanedaoudi.com/modules/news/article.php?storyid=9