Le Mans Series Nurburgring

Date 5/7/2004 19:20:00 | Sujet : NEWS

Bonjour à tous, 

J’étais ce week end sur le circuit F1 du Nurburgring pour y disputer la seconde manche du championnat LMES avec la Ferrari 360 Modena du JMB Racing. Je retrouvais mon équipier russe Roman Rusinov.
Tout d’abord, je crois que je n’ai jamais fait de courses avec une météo aussi capricieuse ! Tout le week end a été perturbé par des averses violentes mais la piste séchait très vite en raison du soleil qui était quand même présent. Dans ces conditions, difficile d’apprendre le circuit que je ne connaissais pas. Lors des séances d’essais libres, nous avions réalisé le 2ème temps de la catégorie derrière la Porsche du Farnbacher/ Racer’s Group, pilotée par le pilote usine Rockenfeller qui a littéralement atomisé la concurrence de plus d’une seconde… !? Nous avions derrière nous, à moins de 2/10èmes les deux autres Porsche usine Cirtek (Massen / Jones) et Freisinger (Ortelli / Collard). 

Les qualifs s’annonçaient donc très serrées, mais nous allions devoir composer avec la météo. Dès le début de la première séance qualif, j’étais prêt pour partir, mais Dunlop ne nous avait pas encore donné les pneus nécessaires, et le temps qu’ils se décident nous avons raté les 3 premières minutes de la qualif. Dans l’absolu ce n’est pas grave, sauf qu’il s’est mis à pleuvoir des le début de la séance, et les premiers partis ont réussi à faire un tour sur une piste sèche. Lorsque je me suis élancé, le début de mon tour était sur piste sèche…. Mais la dernière chicane et le dernier virage étaient détrempés. Heureusement nous n’avons pas été seuls dans ce cas et je sauve les meubles avec la 4eme place. La seconde qualif a failli se dérouler de la même façon car nous avons démarré la séance avec les pneus de la première et lorsque je suis rentré aux stands pour mettre notre second set de pneus neufs, il s’est remis à pleuvoir ! Cette fois il fallait que Roman roule a son tour. Il a donc pris le volant et pendant ce temps beaucoup de teams ont amélioré les chronos, et nous n’étions plus que 8èmes ou 9èmes. Hugues Lardy, notre team manager, décidait donc de me refaire partir dans les 5 dernières minutes avec les pneus que nous devions utiliser pour le départ de la course. Je n’avais droit qu’à un tour et je réalisais le 3ème temps dans mon ultime passage sous le drapeau a damier. Mieux vaut tard que jamais ! 

Pour le départ de la course, je partais donc 3ème derrière les deux Porsche usine du Cirtek et du Farnbacher/ Racer’s Group, mais devant mes principaux rivaux au championnat, la Porsche Freisinger et celle du Choroq Racing. Toutes les voitures étaient équipées de pneus slicks pour le départ, et il s’est mis à pleuvoir dans le tour de chauffe ! Dans ces conditions, et sachant que la course dure 6 heures, je n’ai pas voulu prendre de risque et j’étais donc 3ème au premier tour. Le temps de passer quelques GTS et proto qui roulaient moins vite que nous, Rockenfeller, Maassen, Collard et moi étions dans un mouchoir de poche, prêts à en découdre, cette fois sur une piste entièrement sèche. Maassen a pris le commandement et je suis remonté petit à petit sur les 2 voitures de tête, pour m’emparer de la seconde place en doublant Rockenfeller au freinage du dernier virage avant la ligne droite des stands. Notre course a bien failli s’arrêter la, car alors que j’étais bien a coté de lui, il s’est rabattu sur la Ferrari et nous nous sommes touchés. Il est parti dans un tête a queue, avant que sans le vouloir, je ne le touche à nouveau, ce qui l’a remis dans l’axe de la route ! Bilan : rien pour lui, et un pare choc endommagé pour moi. Heureusement le radiateur d’eau n’a pas été touché car dans ce cas la température moteur aurait augmenté et nous aurait contraints à l’abandon. Plus de peur que de mal, puisque après quelques tours la température n’avait pas bougé. Je me suis alors concentré pour remonter petit à petit sur Maassen qui était leader et il s’est à nouveau remis à pleuvoir. Comme les averses étaient passagères, j’ai préféré rester sur la piste plutôt que de faire un arrêt pour mettre les pneus pluie. A l’inverse, la Porsche Cirtek s’est arrêté et j’étais donc en tête de la course, mais en slicks sous la pluie ! J’ai gardé ma position et terminé mon relais toujours en tête, pour passer le volant à Roman, mon équipier. Nous avons décidé de remettre des pneus slick car il ne pleuvait plus et la piste allait sécher rapidement. Alors que la piste avait pratiquement séché, il y a eu une nouvelle averse et cette fois nous avons du repasser par les stands pour mettre les pneus pluie, perdant beaucoup de temps. A la fin de son relais, Roman était en 6ème position lorsqu’il m'a redonné le volant. 

Je suis remonté dans la voiture pour y faire un double relais, mais comme lors des 24 heures du Mans, le démarreur est resté bloqué !! Visiblement c’est un problème connu chez Ferrari, et afin d’y remédier, nous allons tester prochainement un nouveau type de démarreur. En tous cas, cela nous a encore une fois fait perdre toute chance de victoire car les mécaniciens ont dû le changer et immobiliser la voiture aux stands pendant plus de 10 minutes. Je suis reparti pour effectuer mon double relais et n’ayant plus rien à perdre, j’ai attaqué sans relâche. A défaut de résultats, cela m’a permis de montrer aux gens de Ferrari et Michelotto que j’étais capable de réaliser des temps a moins de 6/10èmes de mon temps de qualif à tous les tours, pendant plus de 2 heures. 

A la tombée de la nuit, la pluie a refait son apparition et j’ai à nouveau gardé les pneus slicks. Après 2h50 passé dans la voiture, j’ai passé le volant à Roman qui a pris son dernier relais pour l’arrivée. Nous terminons malgré tout en 6ème position. Je n’ai pas eu le meilleur tour en course comme à Monza, mais le second à 1/10ème de la Porsche de Maassen. Ce qui est de bonne augure pour la suite car les Allemands était dans leur « jardins », et nous avons à nouveau confirmé notre vélocité. Il nous faut maintenant une victoire et j’espère que ce sera à Silverstone lors de la prochaine course LMES le 15 août, car tout est encore possible pour nous au championnat !! 

Classement pilote LE MANS ENDURANCE SERIES : 

1er: Massen (All) / Jones (Ang) (Cirtek Motorsport / 996 GT3 RSR) : 13 Pts 
2ème: Nishizawa (Jap) /Kurosawa (Jap) /Orido (Jap) (Choroq Team / 996 GT3 RSR): 12 Pts 
3ème: Daoudi (Fra) / Rusinov (Rus) (JMB Racing / 360 Modena): 11 Pts 
4ème: Ortelli (Mon) / Collard (Fra)/ Vasiliev (Rus) (Freisinger Yukos Motorsport / 996 GT3 RSR): 10 Pts 
Ex Aequo : Dumas (Fra) : 10 Pts 
5ème ex æquo : Pompidou, Franchitti, Melo 8Pts 
Etc... 


A bientôt 

Stéphane DAOUDI




Cet article provient de Stephane Daoudi Pilote Automobile
http://www.stephanedaoudi.com

L'adresse de cet article est :
http://www.stephanedaoudi.com/modules/news/article.php?storyid=12